Auteur et Portraitiste*
sophie-marie-retouché.jpg

Remarquables #12 Sophie et Marie

Sophie Cornay
Marie Herteloup

Crédits Photos : By Haleigh

Crédits Photos : By Haleigh

 

Portrait /

Enivrantes. Comme l’est une bourrasque de vent gorgée d’embruns qui vous fait perdre l’équilibre au bord de l’océan, Sophie et Marie vous emportent. Et dans ce tourbillon grisant on parle de cheveux. Précisément parce que ces deux entrepreneures ont eu la brillante idée de s’attaquer à une problématique hautement stratégique chez les femmes : leur masse capillaire. Sophie travaille à la toute première version de son site The Reporthair quand Marie s’associe avec elle en juin 2014. Et ce qui fut à l’origine le city guide de référence pour qui désespérait de trouver le meilleur des coiffeurs s’est métamorphosé en service sur-mesure de coiffure à domicile. Un succès qu’elles n’auraient pu prédire…

Tout sauf l'entrepreneuriat

Depuis son stage de troisième -le fameux !- Sophie sait qu’elle fera de la finance. Biberonnée aux chiffres par son père, elle s’engage dans cette voix et entre à l’EMLV (Ecole de Management Léonard de Vinci) à Paris, poursuit son cursus à Audencia (école supérieure de commerce de Nantes) et achève son parcours à Londres. Diplômée elle commence en Fusions Acquisitions dans une banque d’affaires. Rien ne présage une création d’entreprise et pourtant en travaillant sur le rachat de My Little Paris par le groupe Au Féminin, ses convictions s’effritent. Elle est subjuguée par l’incroyable parcours de ce blog de bonnes adresses devenu une véritable entreprise sans avoir renié sa patte d’origine. Exit les fusions acquisitions, Sophie pressent qu’elle est vouée à autre chose : « Je trouvais ça génial d’être dans l’opérationnel, de tout construire de A à Z, de penser à tout ». Elle-même lectrice assidue des sites de recommandations d’adresses, Sophie trouve la faille : les coiffeurs.

« J’avais toujours été déçue en sortant de chez le coiffeur et je ne trouvais aucun site pour me conseiller. Et je me suis dit que si moi je me posais la question, je ne devais pas être la seule ».


Sophie étudie le marché de la coiffure et constate qu’il est énorme car rien n’est encore digitalisé, tout est très artisanal. Convaincue de son idée, Sophie démissionne et crée fin 2013 le blog The Reporthair assorti d’une newsletter.

Pour combattre la solitude de l’entrepreneur Sophie prend l’habitude de rejoindre sa belle-sœur Marie. En dernière année d’études d’architecte d’intérieur et design à l’Ecole Camondo, Marie prépare son diplôme. Elle a été formé en graphisme alors Sophie lui demande de l’aide et des conseils pour sa typographie, son image de marque et lui apprend même à utiliser Photoshop. Sophie se mêle au diplôme de Marie et l’épaule dès qu’il s’agit de créer un tableau Excel ou de repenser son plan de mémoire. Très naturellement et tacitement leur collaboration se met en place et sans hésiter au mois de juin, Marie décline des offres d’emploi pour s’associer à Sophie :

«J’étais très tentée d’entreprendre, de développer une marque. Pourtant six mois auparavant jamais je n’aurais pensé prendre un autre chemin que celui d’architecte intérieur ! »

A la conquête d'un monde de passionnés

Sophie arpente les rues de Paris et armée de son Moleskine note les salons de coiffure : vitrines, prestations, prix tout est compilé dans ses carnets. Après un premier benchmark, elle teste – ou fait tester amies et lectrices – un maximum de salons qu’elle recommande ensuite via le blog et la newsletter The Reporthair. Et là c’est la révélation pour Sophie et Marie :

« Nous n’avons rencontré que des passionnés si bien qu’on est vraiment tombé amoureuse du métier de coiffeur – qui n’est pourtant pas un métier valorisé – et c’est ça qui nous a donné envie d’aller encore plus loin dans notre démarche en mettant en avant le savoir-faire des coiffeurs que nous rencontrions.»

Leur intuition est bonne, le nombre de lectrices ne cessent de croitre et les salons recommandés affichent vite complets. Et pourtant Sophie et Marie le confessent « A moment-là nous n’avions pas encore de business model, nous étions encore en phase de réflexion. » Alors jusqu’à la fin de l’année 2015, Sophie et Marie poursuivent leur quête des meilleurs coiffeurs et vont à la rencontre de leurs lectrices pour dévoiler au début de l’année 2017 un service sur-mesure totalement inédit alors à Paris.

Comment ont-elles fait évoluer The Reporthair sans renier pour autant son ADN ?
La suite de la saga est à lire ici dans quelques jours ...