Auteur et Portraitiste*
Diane-Lepicard-Retouché.jpg

Remarquable #9 Diane Lepicard

Diane Lepicard

Portrait de Diane Lepicard
 

Portrait /

Nous nous donnons rendez-vous dans un café parisien du neuvième arrondissement.  Et comme je suis un peu en avance ce matin de janvier, j’observe. La fumée s’échapper par volutes épaisses de la bruyante machine derrière le bar, la casquette négligemment posée sur le comptoir, par son propriétaire épluchant les pages hippiques de son journal et la porte qui s’ouvre sur Diane Lepicard. Sa silhouette se glisse entre les battants et à cet instant précis je m’imagine que n’importe quel touriste aurait aimé fixer sur sa pellicule ce cliché parisien. Il ne s’y serait pas trompé d’ailleurs en immortalisant l’ambassadrice des étrangers férus de mode parisienne. C’est pour eux que Diane a créé il y a près de trois ans Paris Shopping Tour, aujourd’hui plateforme de référence pour le shopping et la mode à Paris.

 

Les prémices

Entrée à L’EFAP – école de communication parisienne- un peu par hasard, Diane en sortira avec une envie tenace, celle de créer sa propre entreprise. « J’ai toujours eu du mal à bosser pour les autres » confesse-t-elle, je voulais être indépendante. » Reste à trouver l’idée qui lui permettra de se lancer. Elle ne tardera pas à venir. Sa cousine qui travaille au magazine ELLE lui chuchote qu’énormément d’étrangers appellent le journal pour demander aux rédactrices mode de les accompagner faire leur shopping. Aussitôt, Diane lance une étude de marché et scrute les touristes à Paris. Le constat la conforte dans l’idée qu’il faut créer un service de shopping à destination des voyageurs qui viennent à Paris pour ses boutiques. « Depuis le concept a évolué mais lorsque je me lance en 2014, c’est ce que je propose. » Très inspirée, Diane affine le concept, rédige son site internet, définit son logo et dépose le nom : Paris Shopping Tour.

Diane Chasseresse

L’écueil à éviter serait d’être assimilée à une énième agence qui propose des tours classiques de Paris. Diane le déplore : les sites que les touristes visitent sont toujours les mêmes, ils empruntent les mêmes rues pour arriver aux mêmes endroits. Et finalement ces parcours reflètent très mal l’esprit parisien. Ce que veut Diane, c’est que ses clients se sentent plus parisien qu’Inès de la Fressange ! Et ça commence par une sélection scrupuleuse des adresses Mode les plus essentielles. Alors pendant un mois, elle consacre chacune de ses journées à effeuiller les quartiers de Paris. Armée d’un carnet et d’un crayon, elle entre dans les boutiques, se présente, discute et note ensuite le plus de détails possible qu’elle renseigne scrupuleusement dans sa base de données. Une fois son carnet d’adresses étoffé, elle commence à bâtir ses itinéraires. Des balades à thèmes qui ciblent un quartier en particulier : Paris Bobo Tour, Paris Luxury Tour etc…  Pourtant il n’est pas encore temps de lancer officiellement Paris Shopping Tour.
Diane s’envole pour Pékin :

« Ce fut le premier investissement financier de PST. Il fallait que je m’installe en Chine pour aller à la rencontre des agences de voyage locales et pour m’immerger dans leur culture. J’avais lu beaucoup d’articles sur des personnes qui avaient monté des entreprises à destination de la clientèle chinoise et qui s’étaient plantées car elles ne connaissaient pas leurs codes. »

Pendant 4 mois, Diane vit au rythme de Pékin, signe avec deux agences de voyages et apprivoise la culture chinoise. De retour à Paris, elle signe un partenariat avec AirBnB -qui teste un nouveau service de prestations sur-mesure- Diane teste ses tours et les ajuste. Sa clientèle se développe jusqu’au mois de novembre 2015. Le secteur touristique déjà fragilisé après l’attaque terroriste de janvier, s’effondre dans les semaines qui suivent le Bataclan. Décembre, janvier, février, mars s’égrènent sans touristes.

La question se pose, que faire de Paris Shopping Tour dans cette conjecture en berne ?

La suite de l’histoire de Paris Shopping Tour à lire ici