Auteur et Portraitiste*
YBUR0029-050-0020.jpg

Philippine Pérouse 2/2

Philippine Pérouse
Pérouse Paris

YBUR0029-050-0020.jpg
 

Pérouse Paris
 joaillerie française de luxe

Il est des citadelles que j’imaginais impénétrables, des royaumes tout puissants qu’aucun chevalier même le plus vaillant ne pourraient prendre. La joaillerie de luxe par exemple : l’acquisition d’un bijou orné de pierres précieuses est un moment si intense, si particulier. Qui pourrait prétendre rivaliser avec des Maisons établies depuis des générations, reconnues, adoubées, faisant partie du patrimoine français même ! Heureusement il existe des entrepreneurs téméraires, conscients de cette réalité mais pas intimidés pour autant. Philippine Pérouse en fait partie. Audacieuse, certes, clairvoyante surtout et experte en pierres précieuses, elle a fondé Pérouse Paris il y a deux ans et peut s’enorgueillir -elle ne le fait pas ! - de compter parmi les joailleries de luxe parisiennes.

L'impulsion

A Bangkok pendant un semestre, Philippine Pérouse s’éveille à la fabrication des bijoux. Choix et élaboration de la monture, taille des pierres, elle sait désormais métamorphoser la matière première en merveille. De retour à Paris et après quelques mois de réflexion, sa passion pour les bijoux prend le dessus, elle ne peut pas se résoudre à travailler pour une griffe, elle créera la sienne. Elle dessine alors ses premières pièces dont elle fait réaliser les prototypes mais surgit un constat : « En fonction des ateliers, les bijoux finaux sont complètement différents. Je me rends compte qu’il faut que je sois extrêmement précise dans mes dessins pour que l’artisan ait le moins de marge de manœuvre possible sur l’interprétation. » Philippine Pérouse adapte ses esquisses mais pas seulement. Ses premiers modèles sont trop lourds et leur poids en or est trop cher à fabriquer, elle réajuste alors ses prototypes jusqu’à l’éclosion de sa première collection : « des bijoux de tous les jours en pierres de couleurs. »
En janvier 2014, Pérouse Paris est inaugurée et vendue presqu’aussitôt au Printemps à Paris. Pendant 6 mois, Philippine écoute les vendeurs et les clients. Le design de ses pièces séduit c’est indéniable mais les prix intimident.

L'ajustement

Parallèlement à sa collection de bijoux précieux en pierres de couleurs, Philippine Pérouse dessine ses premiers modèles de bagues de fiançailles et en quelques semaines seulement le déséquilibre entre les commandes de bagues de couleurs et les bagues de fiançailles se creusent. Ce qui est loin de lui déplaire. Philippine a de grandes ambitions pour Pérouse Paris. Or dessiner et fabriquer des bagues de fiançailles c’est manipuler des pierres d’exception dont elle est experte. Toutefois, Philippine ne brûle pas les étapes et commence par lancer une collection d’alliances. Nous sommes en janvier 2016, Pérouse Paris vient de souffler sa première bougie et ouvre un showroom. Conséquence immédiate, une nouvelle clientèle afflue et la confiance grandit. Son carnet de commandes de bagues de fiançailles s’épaissit. Philippine Pérouse n’abandonne pas ses pierres de couleurs qu’elle affectionne tant mais privilégie le sur-mesure.

La consécration

« La première saison mariage cartonne ! » se réjouit Philippine convaincue que désormais elle a un rôle à jouer et toute sa place en tant que joaillière de luxe. « Si vous voulez acheter une alliance ou une bague de fiançailles vous pouvez aller place Vendôme, mais en réalité ce sont plutôt les étrangers qui y achètent!, il est également possible de la faire faire par un atelier mais on risque d’être déçu car on n’a pas forcément le choix. Ce que je propose c’est de prendre du temps avec les futurs mariés pour les guider. Et je me rends compte que les hommes aiment beaucoup ces rendez-vous car ils sont très intéressés par la technique. D’ailleurs je reçois de plus en plus d’hommes qui viennent seuls et j’adore car il y a beaucoup plus de conseils à donner ! »

La grande nouveauté dévoilée à l’occasion des deux ans de Pérouse Paris ce sont 12 modèles de bagues de fiançailles. Aux créations sur-mesure se sont ajoutées ces iconiques que l’on personnalise à sa guise : on part du modèle défini pour l’adapter à ses envies. Par ailleurs, Pérouse Paris n’a pas trahi ses premières amours puisqu’elle a remodelé sa collection de pierres de couleurs en utilisant des métaux précieux toujours mais moins onéreux que l’or que sont le vermeil et l’argent. Pouvant ainsi proposer des pièces plus abordables.

L’ascension fulgurante de Pérouse Paris me semble dûe à la finesse de sa créatrice qui a su ajuster ses modèles pour atteindre encore plus rapidement le but qu’elle s’était fixé : devenir joaillière et créer ses propres bijoux avec des pierres d’exception.

« Il faut gagner la confiance, l’important c’est de se positionner. C’est tout le challenge pour cette nouvelle année, faire comprendre aux clients que je leur façonne des bijoux de haute qualité. »