Auteur et Portraitiste*
photo portrait 2-2.jpg

Remarquable #7 Isaure Gobilliard 1/2

Isaure Gobilliard

photo portrait 2.jpg
 

Portrait /

Questionnement. Devenir professeur d’art oratoire n’est pas l’aboutissement d’une vocation chevillée au corps d’Isaure Gobilliard depuis son plus jeune âge. Bien au contraire, c’est le fruit d’une quête menée pendant une dizaine d’années entre les rives de Madagascar et les gratte-ciels de Bangkok. Un chemin dont elle a balisé les contours, ajustant sa réflexion et suivant une intuition qui l’habite depuis ses études : le théâtre est un outil qu’il faut mettre au service de l’homme pour le rendre heureux.

L'intuition

Après trois années à l’étudier autant qu’à le détester, Isaure abandonne le droit pour une mission humanitaire avec son mari. Pendant 18 mois, tous deux prennent les rennes d’un foyer à Madagascar. Première étape de la réflexion : « Ce moment de vie nous a permis de faire le point sur ce que nous voulions faire. » La réponse lui apparait non pas comme une décharge, une évidence mais plutôt à travers des images, des souvenirs. A Madagascar Isaure monte des ateliers théâtre avec pour ambition de faire jouer les enfants ensemble et remarque que les enfants handicapés et rejetés sont tout de suite intégrés au reste du groupe dès lors qu’ils sont sur scène : « Les faire jouer ensemble faisait tomber des barrières ».Retour en France, Isaure choisit de repartir à zéro et entre à la Sorbonne en première année de Licence d’études théâtrales. L’idée n’est pas de devenir comédienne mais de mener des réflexions autour du théâtre. Rapidement elle monte en parallèle un cours d’art dramatique pour adultes afin de mettre en lien la théorie inculquée à la Sorbonne et la pratique.

« A partir de ce moment là et forte de l’expérience de Madagascar j’ai l’intuition que le théâtre est un outil puissant au service de l’homme permettant à chacun de se dépasser et de s'accomplir. »

Des stages auprès de personnes de la rue et d' handicapés ne font que la conforter dans son idée que le théâtre peut être utilisé pour permettre aux gens de se rencontrer, de passer un moment léger dans leur semaine, d’aller mieux. Diplômée d’un Master d’études théâtrales et convaincue qu’elle doit s’engouffrer dans cette voie, Isaure s’inscrit à une formation d’art thérapeute.

Ce projet, elle va pourtant devoir le mettre de côté car son mari est muté en Asie. Installée à Bangkok, Isaure poursuit sa réflexion et met en place des stages d’art dramatique pour des enfants à partir de 3 ans et demi. Face à une forte demande, elle monte des cours de théâtre pour les enfants du primaire et des ateliers d'improvisation pour adolescents et adultes. L’expérience est riche et constructive, Isaure se découvre une passion et même un talent pour l’écriture. Elle rédige ses pièces avec l’idée que le théâtre est outil de réflexion, faire rire oui mais toujours pour servir une cause.

La réalisation

Après 4 ans d’expatriation, retour en France avec cette sempiternelle problématique : « que vais-je faire ? » Pour répondre à cette question, Isaure se fait accompagner, elle sait ce qu’elle ne veut plus faire mais n’arrive pas encore à identifier où ses réflexions la mènent.
Et si finalement ces 10 ans n’avaient pas servi à faire mûrir en silence le fruit dont elle extrait aujourd’hui l’essence ?
Tout à coup, son intuition ressentie plusieurs années auparavant – et qui ne l’avait d’ailleurs jamais quittée- que le théâtre est un outil au service de l’homme, prend tout son sens. « Je me suis dit il faut vraiment que je me serve de tous les outils de technicienne du théâtre qui sont les miens au service des autres. »
Très vite le projet se concrétise, Isaure écoute les doléances de salariés en grandes difficultés en entreprise pour qui les prises de paroles sont des moments de grande souffrance :

« 3 schémas se dégageaient : soit les salariés ne se sentent pas entendus, soit ils ont le sentiment de ne pas impacter leur auditoire, soit ils ont l’impression qu’ils n’ont pas grand-chose à dire ou pas la possibilité de prendre la parole. »

Habitée par l’idée que toute personne qui prend la parole est un personnage, quelqu’un qui a quelque chose de beaucoup plus grand qu’elle à porter et qu’il y a un enjeu à sa prise de parole, Isaure a créé une méthode faite de moyens techniques très concrets qu'elle enseigne au cours de conférences, de formations de groupe ou de séances individuelles.

La méthode d’Isaure Gobilliard et à lire très prochainement ici.