Auteur et Portraitiste*
elisa-niedsielski-retouché.jpg

Remarquable #1 Elisa Niedzielski Rochon 1/2

Elisa Niedzielski Rochon 1/2

Elisa Niedzielski Rochon, créatrice de Mila Jack

Elisa Niedzielski Rochon, créatrice de Mila Jack

 
 

Portrait/

Un regard qui s’affûte.

En l’entrainant dans le bourdonnement des coulisses des défilés Haute Couture, la mère d’Elisa Niedzielski Rochon se doutait-elle que l’œil de sa fille s’aiguisait naturellement ? Le cliquetis des aiguilles qui piquent frénétiquement, le bruissement des matières que l’on manipule, la chaleur humide des fers à repasser, cette valse d’artisans d’exception qui virevoltent, dopés à la concentration, pour mettre un point final à la collection que l’on dévoilera la lendemain à un public averti, la fascine. Elisa est encore jeune mais elle observe tout. Aujourd’hui elle se souvient des sensations qu’elle éprouvait en regardant cette marée de mains habiles.

Elle en est convaincue, c’est là qu’est né son goût pour le Beau, pour la Haute-Façon.

Réaliser un projet. Seule.

Après un diplôme d’éco gestion à la Sorbonne, Elisa entreprend un Master d’Industries Créatives à Kings College, à Londres. Et la méthode d’apprentissage anglo-saxonne va bouleverser ses habitudes de travail. « Si en France, il suffit bien souvent de réciter son cours, en Angleterre, les élèves sont notés sur leurs écrits et les professeurs attendent des élèves qu’ils leurs apprennent des choses» Décontenancée d’abord mais aiguillée par ses professeurs, Elisa rompt avec le système français de restitution simple des connaissances et s’épanouit dans la gestion d’un projet de sa genèse à son terme. « Si aujourd’hui j’ai décidé de me lancer seule c’est parce que je sais comment faire et je sais que j’en suis capable; grâce à Kings College.»

L’évidence de l’entreprenariat.

De retour en France, Elisa se spécialise dans les ventes privées chez Bazar Chic d’abord puis Catherine Max. Bazar Chic c’est l’école de la rigueur, le rythme exigé par le nombre des ventes à préparer quotidiennement y est très soutenu. Des fournisseurs aux clients finaux, elle maitrise la chaine. Passée chez Catherine Max, Elisa ajoute une dimension Haute Couture à ses connaissances. Fendi, Marc Jacobs, Kenzo font partie de ses clients. Ce qui la fait vibrer, ce sont ses journées jamais identiques. Gestion des stocks, relations avec les fournisseurs, organisation des ventes, elle sait tout faire. Et lorsqu’elle quitte Catherine Max elle a une certitude, plutôt deux. Elisa sait qu’elle est faite pour la mode mais qu’elle ne veut pas intégrer une Maison où elle risque de n’être cantonnée qu’à un seul poste.

L’entreprenariat lui apparait alors comme une évidence ; la seule possibilité de tout maitriser, de ne pas seulement être le maillon d’une chaine mais le chef d’orchestre. Aussi bien auprès des artisans à affiner les prototypes, qu’à construire son image de marque.

Chef d’une entreprise de Haute-Façon.

En janvier 2016, Mila Jack jaillit de l’imaginaire d’Elisa Niedzielski Rochon et à y regarder de plus près, ressemble à un ingénieux mille-feuilles, mêlant avec équilibre son appétence pour la Haute-façon, sa folle envie de tout gérer de front. Et de l’audace. Car il en faut pour relever le pari de redorer la réputation écornée des chaussons.

L'histoire de Mila Jack est à lire ici
 

Marie-Athénaïs Hénin