Auteur et Portraitiste*
portrait-clémence-retouché.jpg

Remarquable #5 Clémence Desmidt 1/2

Clémence Desmidt

Crédit photo :  Atzarine

Crédit photo : Atzarine

 

Portrait /

L’opportunité de se lancer… Parfois elle se niche dans des recoins où l’on vient se recroqueviller pour se rasséréner. Quand Clémence, fondatrice d’Atzarine quitte CdeC by Cordélia de Castellane, elle outrepasse son émotion pour se concentrer sur son désir d’entreprendre. Elle explore ses talents, y mêle ses passions, invente un concept et se forme. En quelques mois éclosent ses boîtes précieuses pour gâter les mamans et leur nouveau-né. Gage que la confiance et la énacité sont deux aptitudes à déployer pour oser se lancer.

Aiguiser son savoir-faire

Clémence intègre ESMOD, école de stylisme modélisme et se spécialise en mode enfantine. Diplômée, elle s’envole pour Madagascar où elle rejoint une usine de production textile. Pendant 4 mois, elle poursuit sa formation entre le bureau de style et l’usine. De retour à Paris, elle est embauchée par Cordélia de Castellane, styliste et fondatrice de la marque de mode pour enfants CdeC by Cordélia de Castellane. Clémence qui signe un contrat de quelques mois va finalement passer sept ans aux côtés de Cordélia de Castellane. Toutes deux nouent une relation privilégiée et Cordélia n’aura de cesse de vouloir faire progresser Clémence en lui confiant toujours de nouvelles missions. Au départ assistante styliste et production, elle établit des fiches techniques, se rend dans les usines, affinant ainsi son regard.

« Je me forme, j’apprends tout jusqu’à la logistique et la commercialisation puisqu’il m'arive à plusieurs reprises de gérer la toute première boutique qui vient d’ouvrir rue du Bac ».

Peu à peu l’équipe s’étoffe, Clémence évolue et se consacre désormais à la direction artistique du site internet et des vitrines des points de vente. Elle travaille en direct avec Cordélia sur des maquettes et des décors féériques qu’elle réalise ensuite pour tout le réseau des boutiques. Clémence déploie alors des trésors d’imagination pour enchanter les vitrines et poursuivre la direction artistique du site internet. En février 2015, la collaboration prend fin.

« Je quitte avec émotion ce véritable cocon familial dans lequel je suis entrée à 20 ans et où j’ai tout appris du fonctionnement d’une entreprise. Mais je suis tout à la fois très excitée à l’idée de me lancer dans une nouvelle aventure. »

Révéler son talent

Et si elle qui avait toujours eu envie de se mettre à son compte, profitait de ce changement pour mûrir ses idées ? L’inspiration ne lui manque pas et Clémence se refuse à écarter une piste plutôt qu’une autre. Elle dresse d’abord la liste de ses compétences, en premier chef la mode enfantine évidemment. Pour autant, elle ne veut pas créer une marque de vêtements. Clémence énumère ses passions en tête desquelles la décoration. Elle réfléchit et se demande comment concilier la mode pour enfants et la décoration ? Et puis un jour, elle a l’idée des cadeaux de naissance.

« Quand on veut offrir un cadeau de naissance, on ne sait jamais ce qu’il faut choisir, en quelle taille acheter, est-ce qu’il faut gâter la maman ou le bébé ? Ça prend du temps et au final on n’est même pas sûr de faire vraiment plaisir. C’est alors que j’ai pensé aux coffrets de naissance. Pourquoi pas une boite précieuse dans laquelle je glisserai un cadeau mode pour le bébé, de la décoration et surtout une attention pour la maman. C’était le tout début de l’idée d’Atzarine. »

L’histoire d’Atzarine vous sera contée dans quelques jours …
Si, toutefois, vous ne pouviez plus attendre ( !) découvrez ici ses coffrets en prévente.